All the British territories
World territories
Tous les territoires français
Bassas da India - Clipperton - Corse - Crozet - Europa - îles Glorieuses
Guadeloupe - Guyane - Juan de Nova - Kerguelen - Martinique
Mayotte - Métropole - Nelle-Amsterdam - Nelle-Calédonie - Polynésie fr. - Réunion - île St Martin - île St Barthélemy - Saint-Paul
Saint-Pierre-et-Miquelon - Terre Adélie - Tromelin - Wallis et Futuna
Accueil Plan Liste des territoires Carte des territoires Lexique Dossiers Quiz Liens Contact

Les domaines français à travers le monde

Les domaines français à travers le monde

En complément de la présentation détaillée de tous les territoires français, TTFR vous parle ici de quelques domaines français historiques dispersés entre l'océan Atlantique, Israël et l'Europe. Les domaines français sont des propriétés de l'Etat dans des (territoires de) pays souverains. Ces domaines, monuments spécifiques de par leur histoire, ne sont toutefois pas des enclaves où la France est politiquement entièrement souveraine même si des dispositions spéciales peuvent s'y appliquer vu la particularité de ces lieux.

En somme, ces quelques domaines français, dont nous avons choisi de vous présenter une liste, peut-être pas complètement exhaustive mais relativement complète et détaillée, témoignent d'un riche passé historique, culturel et religieux.

Sommaire

Les pieux établissements de la France à Rome et à Lorette

Issus de dons divers et placés sous tutelle de l'ambassade de France auprès du Saint Siège, ces quelques domaines français sont : Pour plus d'informations à propos de ces domaines, vous pouvez consulter la page web de l'ambassade de France au Vatican qui en traite : http://www.france-vatican.org/pieuxetablis.php

Retour en haut

La villa Médicis

Toujours à Rome, la villa Médicis qui a fêté en 2003 son bicentenaire, constitue en quelque sorte l'ambassade de l'art à Rome pour la France. L'Académie de France à Rome fut créée en 1666 sous impulsion de Colbert au cours du règne du roi Soleil. Boucher, Fragonard mais aussi Houdon profitèrent de cette institution pour développer leurs talents. Supprimée au début de la révolution française, l'Académie de France à Rome fut rétablie en 1795 par le Directoire. Le 18 mai 1803, l'Académie quitte le Palais Mancini pour adopter un nouveau siège, la Villa Médicis, où résida Fernand de Médicis, grand mécène, durant le XVI° siècle. C'est dans ce domaine que travaillèrent d'illustres pensionnaires tels Gounod, Debussy, Berlioz ou encore Bizet...

Pour en savoir plus : Retour en haut

Au Proche-Orient

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page web du consulat général de France à Jérusalem qui vous présentera des photographies de ces domaines et vous détaillera l'histoire de ces lieux au passé extraordinaire : http://www.consulfrance-jerusalem.org

Retour en haut

Sur l'île de Sainte-Hélène

Les deux premiers domaines furent achetés au gouvernement britannique par Napoléon III ; le troisième fut offert à la France par l'arrière petite-fille de William Balcombe en 1959.

Pour plus d'informations,
vous trouverez quelques détails historiques supplémentaires sur la page http://www.napoleon.org/fr/magazine/musee/files/Sainte-Helene.asp.

Retour en haut

Forêt de l'Obermundat

La forêt de l'Obermundat était à l'origine située en France, avant d'être rattachée à la Bavière rhénane en 1815.

Après la Seconde Guerre mondiale, la forêt est dans un premier temps provisoirement réunie à la France afin d'alimenter en eau la ville de Wissembourg.

Puis ce domaine se trouve formellement annexé au département du Bas-Rhin le 23 avril 1949 par l'ordonnance 212 sur les rectifications de frontière du Général Koenig, Commandant en Chef des troupes d'occupation françaises en Allemagne.

Le 10 mai 1984, la France et la RFA tombent d'accord sur la restitution de la forêt de l'Obermundat en échange de l'accord de la propriété foncière de celle-ci à la France, à l'exception des ruines du château du Guttenberg, restant allemandes, la France recevant pour compenser la propriété d'une surface équivalente supplémentaire.

Aujourd'hui, cette propriété foncière constitue un domaine français, forêt domaniale française en Allemagne, gérée par l'Office National des Forêts d'Haguenau.

Retour en haut


Tous droits réservés - Conditions d'utilisation