All the British territories
World territories
Tous les territoires français
Bassas da India - Clipperton - Corse - Crozet - Europa - îles Glorieuses
Guadeloupe - Guyane - Juan de Nova - Kerguelen - Martinique
Mayotte - Métropole - Nelle-Amsterdam - Nelle-Calédonie - Polynésie fr. - Réunion - île St Martin - île St Barthélemy - Saint-Paul
Saint-Pierre-et-Miquelon - Terre Adélie - Tromelin - Wallis et Futuna
Accueil Plan Liste des territoires Carte des territoires Lexique Dossiers Quiz Liens Contact


Sondage
En arrivant sur ce site connaissiez-vous Clipperton ? Participez à ce sondage !

Résultats des anciens sondages



Île Saint Martin


Tous les territoires

Bassas da India
Clipperton
Corse
Archipel des Crozet
Europa
Îles Glorieuses
Guadeloupe
Guyane
Juan de Nova
Îles Kerguelen
Martinique
Mayotte
Métropole
Nouvelle-Amsterdam
Nouvelle-Calédonie
Polynésie française
Réunion
Île Saint-Barthélemy
Île Saint Martin
Saint-Paul
Saint-Pierre-et-Miquelon
Terre Adélie
Tromelin
Wallis et Futuna

Île Saint Martin

Sommaire

Informations générales

  • Chef-lieu :
    Marigot (ou Grand-Saint-Martin)

  • Coordonnées (1) :
    18°05 N, 63°05 O

  • Population(2) :
    28524 habitants

  • Superficie : 54 km2

  • ZEE (3) : 1000 km2

  • Monnaie : euro

  • Statut : Collectivité d'outre-mer

  • Densité : 528.2 hab/km2

Carte de Île Saint Martin

Carte de Île Saint Martin
  • Administration :
    L'île St Martin est divisée en deux zones : une zone au Sud appartenant aux Pays-Bas (39 km²) et une zone au Nord appartenant à la France (54km²), collectivité d'outre-mer depuis 2007 (auparavant, la partie Nord de l'île Saint-Martin constituait la 27ème commune du département de la Guadeloupe et formait deux cantons - l'un à l'ouest comprend entre autres le chef-lieu de l'île Marigot, mais aussi la péninsule des Terres Basses et les localités de Sandy Ground, Saint-James, Concordia, Galisbay, le hameau du Pont et Agrément, l'autre à l'est est constitué de Cripple Gate, Rambaud, Colombier, Grand-Case, Cul-de-Sac, l'anse Marcel, la baie Orientale, le quartier d'Orléans et Oyster Pond - L'île faisait ainsi partie de l'arrondissement des îles du Nord.

    Retour en haut

Description

    Saint-Martin est une île très touristique. Son chef-lieu, Marigot, est surplombé par un fort édifié en 1776 pour protéger l'île des attaques anglaises, le Fort Saint-Louis. A St Martin, on parle le Français et le Néerlandais ainsi que l'Anglais, l'Espagnol, l'Italien et le Portugais. Sociologiquement, il existe à Saint-Martin une minorité fortunée, enrichie grâce au développement du tourisme de masse. On note aussi la présence de nombreux immigrés clandestins venus d'Haïti au début des années 90 travaillant pour la plupart au noir dans le bâtiment et résidant dans des logements précaires. De ce fait, Saint-Martin et ses inégalités sociales contraste avec Saint-Barthélemy où la population riche est majoritaire.

  • Villes principales :
    Colombier, Cul-de-Sac, Grand-Case, Marigot (ou Grand-Saint-Martin), Oyster Pand, Quartier-d'Orléans, Rambaud

  • Îles principales :
    Grande-Terre (partie Est de St Martin), Les Terres Basses (partie Ouest de St Martin), île Pinel, île Tintamarre

    Retour en haut

Localisation

Localisation de Île Saint Martin
18°05 N, 63°05 O (1)
Zone : Amérique Latine et Caraïbes
Retour en haut

Histoire

    L'île fut découverte en 1493 par Christophe Colomb qui la revendiqua pour l'Espagne. Les corsaires et flibustiers des Caraïbes réduisèrent en esclavage les autochtones de l'île qui furent souvent enlevés de St Martin pour travailler dans des îles voisines. En 1647, les Espagnols, jugeant l'île trop petite, abandonnèrent celle-ci. En 1648, l'île n'était occupée que par quatre Français et cinq Hollandais. Ceux-ci se partagèrent la souveraineté de l'île par le Traité du Mont des Accords à la suite d'une course à pied : un coureur néerlandais et un coureur français partirent chacun à une extrémité pour se rejoindre. Le Français ayant effectué une distance plus longue, la zone française fut dotée d'une superficie supérieure à la néerlandaise (environ les 3/5 de l'île). On raconte que le coureur français, un peu ivre, aurait pris des raccourcis lors de sa course... Et depuis 1648, l'île est ainsi partagée entre les Néerlandais et les Français, la frontière entre les deux parties étant juste administrative car un accord de libre circulation entre les deux zones fut compris dans cette convention de 1648. La partie française de l'île devint une seigneurie des chevaliers de Malte de 1651 à 1665. Cette même partie française fut alors rattachée à St Christophe. Français et Hollandais durent ensuite faire face à d'incessantes attaques anglaises qui occupèrent toute l'île de 1690 à 1699. L'île fut ensuite complètement occupée par la France jusqu'en 1703 où les Britanniques occupèrent la partie française. Lors du traité d'Utrecht (1713), l'île antillaise de St Christophe fut cédée par la France au Royaume-Uni. L'île St Martin alors rattachée à St Christophe resta isolée de nombreuses années, occupée par les Anglais, avant d'être rattachée par la France à la Guadeloupe en 1763. L'île fut alors successivement entièrement occupée par la France, par les Hollandais, par les Français de nouveau puis par les Britanniques avant que la situation de 1648 (deux parties, une française et l'autre néerlandaise) ne soit restaurée, en 1816. Lors d'un référendum en décembre 2003, les habitants de l'île décidèrent de doter St Martin d'un nouveau statut de collectivité d'outre-mer qui prit effet en 2007. Détachée de la Guadeloupe, l'île Saint-Martin pourrait devenir au niveau européen un PTOM.

    Retour en haut

(1) Ces coordonnées sont approximatives.
(2) Pour ce qui est des TAAF et des îles éparses, ce nombre varie très souvent. Leur population donnée ici n'est donc qu'une approximation très imprécise fournie à titre purement indicatif.
(3) ZEE : Zone économique exclusive. Ces chiffres sont approximatifs.




Tous droits réservés - Conditions d'utilisation